Affaires à suivre…

Les sujets sur lesquels le groupe AEPM est particulièrement vigilant et intervient régulièrement :

La concertation sur les projets

AEPM intervient régulièrement pour que les Mornantais soient concertés sur les projets de la commune : quels nouveaux  équipements sur le secteur Grange Dodieu ? Quel projet sur l’ancienne Caserne ?

Les critères d’attribution pour les subventions aux associations

AEPM a, à plusieurs reprises, proposer de travailler sur la définition de véritables critères d’attribution pour les subventions aux associations. Nous pensons qu’il doit y avoir plus de lisibilité sur les critères d’attribution pour les associations et pour les Mornantais.

La majorité reconnaît que ce sujet est à travailler

Retrouvez l’article sur ce sujet dans La Vie à Mornant

Retrouvez l’intervention de Claudine Thiry au CM de juin 2014

Ancienne caserne des pompiers

La majorité déclare que le recensement des besoins des associations est presque abouti. Elle annonce vouloir maintenant mettre en place un groupe de travail…
Ouverture septembre 2016.
A suivre.

La volonté de créer un bâtiment énergétiquement remarquable est affichée. Sera-t-elle mise en œuvre ?

Plan écophyto

La majorité annonce vouloir travailler pour ne plus utiliser de produits phytosanitaires pour l’entretien des espaces verts.

Affaire à suivre

Intercommunalité : le groupe AEPM propose un débat au sein du Conseil Municipal sur l’évolution de l’intercommunalité

« Pour montrer que la démocratie peut fonctionner correctement sur Mornant, il y a par exemple un débat que nous souhaiterions avoir en dehors de toute position idéologique : c’est l’évolution envisagée par l’Etat de l’intercommunalité, et en particulier l’hypothèse d’une fusion de 4 intercommunalités de l’Ouest Lyonnais qui composent aujourd’hui le SOL. Ce  sujet a donné lieu à un débat animé lors de l’université de la COPAMO.  Nous souhaiterions pouvoir en débattre au sein du conseil municipal où lors d’une commission générale. Si une position commune se dégageait sur ce sujet, les 5 conseillers communautaires Mornantais pourraient  porter une parole plus forte au sein de la COPAMO, et ceci avant qu’une décision ne nous soit imposée d’en haut. Car il sera alors trop tard pour donner notre position. »

extrait de l’intervention de Marc Delorme lors du CM du 3 novembre 2014