Vie démocratique

CM du 15/12/2014 – Pour un compte-rendu du Conseil Municipal exprimant les pluralités

Depuis plusieurs mois, il n’y a plus de retranscription des échanges dans les comptes-rendus du Conseil Municipal. Il s’agit uniquement de la juxtaposition des délibérations et du résultat du vote.

–        Intervention de Marie-Jo Guinand (AEPM) :

« Cette forme de CR fait abstraction de l’expression des conseillers municipaux. Ce n’est qu’un relevé de décisions dont la formulation ne peut être contestée.

C’est pourquoi pour un vrai fonctionnement démocratique de notre commune,  nous renouvelons avec force notre demande d’un compte-rendu relatant les interventions des conseillers municipaux qui  justifient leurs positions. »

 

CM du 3/11/2014 – Pour un véritable débat démocratique

Suite au CM « mouvementé » de septembre dernier, les élus d’AEPM interviennent pour qu’un véritable débat démocratique et serein trouve sa place au Conseil Municipal.
– Intervention de Marc Delorme :

« Lors du dernier Conseil municipal, lorsque nous avons émis des avis différents de ceux de la majorité, nous avons, à plusieurs reprises, essuyé des réactions excessives, nos propos ayant même été qualifiés de « discours pervers » par exemple. Ce type de réaction nous semble tout à fait déplacé dans cette instance. A travers les élus de la liste Agir Ensemble pour Mornant, c’est 1231 électeurs qui sont représentés au Conseil municipal  et que nous vous demandons de respecter. Pour nous, la démocratie, c’est la possibilité d’avoir des avis différents sur certains sujets, et de pouvoir en débattre sereinement. Nous espérons que ces dérapages fâcheux ne se reproduiront pas.

Pour montrer que la démocratie peut fonctionner correctement sur Mornant, il y a par exemple un débat que nous souhaiterions avoir en dehors de toute position idéologique : c’est l’évolution envisagée par l’Etat de l’intercommunalité, et en particulier l’hypothèse d’une fusion de 4 intercommunalités de l’Ouest Lyonnais qui composent aujourd’hui le SOL. Ce  sujet a donné lieu à un débat animé lors de l’université de la COPAMO.  Nous souhaiterions pouvoir en débattre au sein du Conseil municipal où lors d’une commission générale. Si une position commune se dégageait sur ce sujet, les 5 Conseillers communautaires mornantais pourraient  porter une parole plus forte au sein de la COPAMO, et ceci avant qu’une décision ne nous soit imposée d’en haut. Car il sera alors trop tard pour donner notre position. »