Charte zéropesticide

Lors du CM de septembre dernier, le groupe AEPM avait soulevé le sujet du zérophyto (zéropesticide) mais sans qu’un positionnement clair de la municipalité ne soit alors exprimé.
Lors du CM de décembre 2014, la majorité a proposé la signature de la charte zéropesticide proposée par le SMAGGA.

– Intervention de Claudine Thiry (AEPM) :

« Signer cette charte nous paraît en effet  nécessaire ; c’est bien pour cela que nous avions posé la question au CM de septembre, la réponse que nous avons eu, en novembre, était qu’il n’y avait pas besoin de formation pour le personnel puisque la commune choisissait le zérophyto.

Depuis octobre il faut d’une certification pour acheter ou utiliser des produits phytosanitaires,  et passer à zerophyto ne veut pas dire qu’une formation est inutile. Un accompagnement lorsque l’on change de pratiques est nécessaire, c’est ce qui fait aussi tout l’intérêt de cette charte.

Plusieurs questions se posent :

• Comment est envisagé l’entretien du cimetière et des terrains de sports

• Quid des terrains qui sont sur la commune mais non entretenus par du personnel communal (y a-t-il des sociétés privées?)

• Comment est prévue la lutte contre l’ambroisie. (quel est le référent pour la commune ?)

• Il est aussi nécessaire de réfléchir à l’information de la population, de connaître les financements possibles (notamment européens) pour accompagner les agriculteurs.

Une réflexion globale sur ce sujet s’impose et pour éclairée celle-ci, serait-il possible d’inviter au prochain CM Frédéric Augier, animateur qualité de l’eau  au SMAGGA , qui connaît bien le dossier ?Ce qui permettrait ensuite de mettre en place un groupe de réflexion avec les agriculteurs, au niveau Copamo. »

– Les réponses de la majorité :

Pascale Chapot semble être la référente ambroisie.
Concernant l’invitation de M. Augier, la majorité accepte mais en commission et pas au Conseil Municipal.
Concernant la demande d’une réflexion globale, la majorité a répondu qu’« il ne fallait pas tout mélanger ».

– Le positionnement d’AEPM sur cette question :

Le groupe trouve dommage de traiter ce sujet uniquement en commission car ceci ne permettra pas à chaque conseiller municipal d’avoir le même niveau d’information, ce qui serait pourtant bénéfique.
Selon nous, une réflexion approfondie sur les solutions alternatives est également indispensable.
Mais plutôt que de traiter ce thème dans sa globalité, en tenant compte de ses multiples problématiques (entretien espaces verts et espaces communaux, lutte contre l’ambroisie, information population et accompagnement des agriculteurs), il semble que la municipalité de Mornant n’en soit seulement qu’aux prémices de la réflexion sur cette question, et sans volonté de vision d’ensemble.

A noter que certaines communes de la Copamo se sont déjà engagées il y a plusieurs mois !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>